23 / 03 / 2020

La motricité libre

La motrice libre est un principe qui remonte aux années 60 avec la pédiatre Emmi Pickler. En effet, elle est la première à avoir démontré que les bébés ont la capacité de se développer par eux même sans intervention des adultes. « La motricité libre consiste à laisser libre cours à tous les mouvements spontanés de l’enfant sans lui enseigner quelque mouvement que ce soit ».

Il s’agit de laisser l’enfant évoluer à son rythme en lui permettant d’acquérir chaque étape de son développement moteur par lui-même. Toutes ces étapes se font naturellement, dans un ordre bien précis : se retourner, s’assoir, marcher à quatre pattes, se tenir debout, marcher…

L’enfant est libre de ses mouvements, il expérimente le monde qui l’entoure, découvre son corps et les possibilités qui s’offrent à lui. Il est placé en situation d’autonomie et quel plaisir pour lui !

L’adulte peut cependant accompagner l’enfant de différentes façons : tout d’abord en sécurisant l’espace et en l’aménageant pour qu’il soit propice à la découverte et à l’exploration sans danger. Il veillera aussi à rester présent pour l’enfant en adoptant une posture rassurante et encourageante pour l’enfant avec un regard bienveillant et sécurisant. 

 L’enfant, suffisamment en confiance, pourra se permettre d’explorer l’univers qui l’entoure en toute sérénité… L’adulte se placera en situation de spectateur et n’hésitera pas à féliciter l’enfant en l’aidant à se sentir fière de lui.  C’est essentiel pour la construction personnelle de l’enfant.

Concrètement comment la motricité libre se met elle en place ?

Dès son plus jeune âge, il est recommandé de placer les enfants, au sol, sur des tapis d’éveil. On pourra alors y disposer des jeux pour inciter le jeune enfant à venir les découvrir. C’est en s’intéressant à ces différents jeux que l’enfant va se laisser aller à différents mouvements puis voudra évoluer naturellement, en se retournant, puis en avançant… La position allongée sur le dos est celle préconisée par les psychomotriciens pour laisser les enfants évoluer à leur rythme. Les transats, parcs, trotteurs etc. ne sont plus recommandés aujourd’hui. Ils empêchent l’enfant d’évoluer librement et les placent bien souvent dans des positions qui les mettent en grande difficulté. Bien entendu le transat peut être utilisé, à la maison, à la crèche, mais tout est question de dosage : installer l’enfant dans un transat pour pouvoir lui donner son repas est bien différent que de l’y laisser pendant une heure.

 De la même façon, l’adulte veillera à ne pas à placer l’enfant dans un position qu’il n’a pas encore acquise et qui pourra alors le mettre en situation d’inconfort : Il est donc fortement déconseillé d’asseoir un enfant qui ne sait pas encore le faire par lui-même, cela entraverait plus son développement moteur plus qu’autre chose.

La tenue vestimentaire de l’enfant se doit d’être suffisamment souple et confortable pour que l’enfant puisse se mouvoir avec le plus d’aisance possible. Il est d’ailleurs souhaitable de privilégier le « pieds nu » qui favorise les appuis au sol. Si la température intérieure ne le permet pas, il est alors conseillé de porter des chaussons souples avec semelles anti-dérapante plutôt que des chaussettes.

En crèche, les professionnels mettent régulièrement en place, pour le plus grand plaisir des enfants, des parcours de motricité avec blocs moteurs, toboggans, tunnels…

Et pour les plus grands ?

En grandissant l’enfant continue à vouloir faire par lui-même, il essaie de s’habiller ou se déshabiller seul, s’asseoir à table, tenir ses couverts pour manger…Il est important de continuer de l’encourager à faire par lui-même et pour lui-même. Peu importe si mardi est boutonné avec mercredi, que cela représente-t-il face à la fierté que l’enfant ressent d’avoir boutonné sa veste TOUT seul ?!

L’enfant, libre de ses mouvements et de son évolution, autonome dans ses découvertes et ses propres capacités en retire une satisfaction personnelle, une immense fierté et une jolie confiance en lui, lui permettant de se construire en tant que personne à part entière.


Partagez cet article !

    
    

Les dernières actus de la petite enfance sont ici !

Nous suivons les actualités et restons informés en permanence sur le sujet, parce que cela nous passionne.
Voici les dernières lois, actus, informations à connaître, sélectionnées par nos soins.

La pédagogie Montessori

La méthode Montessori est une pédagogie éducative basée sur la liberté de l’enfant dans le choix de ses activités, l’apprentissage par l’expérimentation et l’autonomie.

L’importance des rituels dans la journée de l’enfant

Les jeunes enfants n’ont pas la notion du temps et ne sont donc pas en capacité d’appréhender la journée qui les attend.

La motricité libre

La motrice libre est un principe qui remonte aux années 60 avec la pédiatre Emmi Pickler. En effet, elle est la première à avoir démontré que les bébés peuvent se développer par eux même.

Toutes les actualités