27 / 05 / 2121

Sommeil de bébé : conseils et astuces

Conseils et astuces : une experte en sommeil du bébé et de l’enfant répond aux questions que se posent de nombreux parents sur les nuits et le repos de bébé.

Existe-t-il un secret pour régler le sommeil de bébé ?

Il faut être très vigilant à des temps d’éveil relativement courts qui, généralement, n’excèdent pas 1h30. Ce n’est pas grave si bébé fait 7 ou 8 siestes dans la journée si elles sont toutes petites. Si elles sont plus longues, il en fera moins. Il ne faut donc pas avoir peur de coucher l’enfant très fréquemment pour lui garantir une bonne qualité de sommeil pendant la journée car cela a un impact sur ses nuits.

Les quatre premiers mois, il peut être intéressant d’essayer de reproduire les conditions intra-utérines : utiliser l’emmaillotage, bercer bébé, favoriser la succion (qui a plein de vertus, notamment celle d’apaiser les tout-petits), diffuser des bruits blancs, mais aussi de permettre à l’enfant de 0 à 4 mois de se réveiller dans les mêmes conditions dans lesquelles il s’est endormi. Ainsi, par exemple, il vaut mieux des fois le mettre en portage car, si l’enfant s’endort, il peut dormir jusqu’à 2h30, mais si on le pose de suite il va le sentir ou paniquer en se réveillant. L’enfant a une appréhension de l’espace différente de celle de l’adulte. Il va mettre un certain laps de temps à comprendre ce qu’il s’est passé, il va y avoir de l’incompréhension, de la panique… Se retrouver seul dans le lit alors qu’il s’est endormi dans les bras ou ailleurs n’est pas anodin et peut être source d’angoisse.

Existe-t-il un bon rituel d’endormissement ?

Oui. Il faut distinguer le rituel du coucher et l’endormissement. Le rituel du coucher prépare en fait l’endormissement. C’est une petite parenthèse entre la phase d’éveil et celle du sommeil. Plus c’est régulier mieux c’est. En effet, l’enfant a besoin de cette routine car cela est sécurisant pour lui. Au bout de quelques soirs, bébé s’est habitué et cela le prépare à dormir.

Ainsi, le rituel du coucher peut s’articuler de différentes manières :

  • Il peut y avoir une phase de change de la couche, la mise en pyjama, puis dans la turbulette;
  • Ensuite, un petit moment agréable : une musique ou comptine, une berceuse, du bruit blanc, une petite histoire, un petit massage… selon l’enfant et les pratiques que les parents souhaitent mettre en place.
  • Et une phase de remplissage du réservoir émotionnel qui peut passer par des bisous, un câlin, une caresse…

Quelle doit être la durée du rituel du coucher de l’enfant ?

Le rituel du coucher prépare vraiment l’enfant afin qu’il soit dans les meilleures conditions possibles, pour être apaisé et détendu. Pour être efficace, il ne faut pas que ce soit trop long. Cela ne doit pas durer plus de 20 minutes quand l’enfant est tout-petit. Vers 3-4 ans, cela peut durer un peu plus longtemps, autour de 30 minutes, car il y a le brossage des dents. Le rituel d’endormissement est un véritable accompagnement : le meilleur étant celui qui favorise l’autonomie de l’enfant.

Le rituel du coucher est souvent évoqué pour le soir, mais il est tout aussi important dans la journée avant chacune des siestes, surtout pour les enfants qui résistent. Un petit sas de décompression est indispensable, afin que l’enfant ait une phase de transition entre la phase d’éveil de bébé (« j’étais en train de jouer ») et la sieste /(« je vais me reposer et dormir »). Ce n’est pas « vite, vite, on me met au lit »…

Est-il possible de changer les habitudes d’endormissement de bébé ?

Comme évoqué précédemment, il est préférable de poser bébé dans son lit tant qu’il est éveillé. C’est idéal. Cependant certains enfants s’endorment dans les bras et peuvent ainsi avoir certaines habitudes. Il faut alors essayer d’analyser tous les types de conditionnement qui sont en présence (tels que le contact physique, la voix, le mouvement)… Et on essaye ensuite de les défaire, soit tous d’un coup, soit les uns après les autres pour amener l’enfant vers plus d’autonomie. Certains enfants vont être plus réfractaires au changement, donc cela va prendre plus de temps. Il faut tout de même se laisser une porte de sortie en félicitant l’enfant pour ses efforts, et recommencer le lendemain. Il est important de s’inscrire dans la répétition pour débloquer une situation, plutôt que de s’acharner pendant 3 heures.

Les enfants sont des éponges. Si le parent n’a pas confiance, le bébé va le ressentir. Parfois, il ne faut pas hésiter à prendre un avis. Un enfant qui dort mal et prend de mauvaises habitudes de sommeil à 5 mois a de fortes chances d’avoir des problématiques et d’être un mauvais dormeur à 2 ou 5 ans. Insuffler de la régularité et donner de bonnes habitudes tôt est primordial.

Un enfant sait-il s’endormir tout seul ?

L’enfant sait s’endormir seul. Il n’a pas besoin d’aide pour savoir comment faire. Mais d’autonomie, oui. Au moment de l’endormissement, si le bébé reçoit beaucoup d’aide, c’est comme si on le dépossédait de sa capacité à s’endormir. Et cela va rester (mettre une musique, une veilleuse, etc…). Ainsi, plus les conditions d’endormissement sont neutres, plus l’enfant va puiser en lui pour trouver des clés pour s’autoapaiser. Si on crée beaucoup de fioritures autour, l’enfant aura tout le temps besoin de celles-ci. Ainsi, en cas de micro-réveil pendant la nuit, il risque d’avoir besoin de retrouver les mêmes conditions pour se rendormir.

Avez-vous des conseils, trucs et astuces pour les parents en manque de sommeil ?

Il y a plein de conseils à donner ! Pour les enfants un peu plus grands, à partir de 4 mois, quand le rythme devient plus régulier, la première chose à faire est de respecter les besoins en sommeil de l’enfant, avec des bons temps d’éveil et une bonne quantité de sommeil. Il faut donc avoir de la régularité et mettre en place un rythme, d’où l’importance du rituel du coucher avant chacune des siestes et le soir.

Il faut également savoir coucher son enfant en :

  • Repérant les signes de fatigue : cela peut être quand il a le regard dans le vague, des gestes saccadés, qu’il est grognon ou irritable. Ces signes peuvent en effet masquer le fait que bébé est fatigué.
  • En veillant à ce que les conditions soit optimales :
    • Une chambre à bonne température (autour de 19-20 °C),
    • Un bon taux d’humidité (autour de 40-50 %),
    • Respecter les règles de sécurité avec notamment une bonne literie et rien dans le lit à part bébé en turbulette,
    • La tête de lit positionnée contre un mur ou un angle, car cela sécurise bébé en recréant un cocon,
    • Ne pas utiliser la chambre que pour dormir : il est important de réaliser le rituel du coucher et également des temps de jeux dans cette pièce qui lui est dédiée afin qu’il s’y sente à l’aise.
    • Essayer de travailler cette autonomie de façon très progressive,
    • Et quand c’est le bon moment pour tout le monde.

Qui est Kelly Champinot, consultante en sommeil de bébé ?

Fondatrice de Bébé et Confidences, Kelly Champinot est une spécialiste formée en sommeil de bébé et de l’enfant. Avec son équipe d’expert.e.s , ils aident les parents à mieux comprendre le sommeil de bébé et de l’enfant. Accompagnement, coaching, ateliers : les consultants répondent aux questions des parents et accompagnent les familles. (Re) trouvez son portrait et apprenez-en plus sur le métier de consultant.e en sommeil sur le site de Happy Company !


Partagez cet article !

    
    

Les dernières actus de la petite enfance sont ici !

Nous suivons les actualités et restons informés en permanence sur le sujet, parce que cela nous passionne.
Voici les dernières lois, actus, informations à connaître, sélectionnées par nos soins.

Acquisition de la propreté chez bébé : conseils et astuces

Comment être et rester zen pendant l’apprentissage de la propreté de bébé ? Retrouvez des conseils, des astuces et des clés pour que cette étape se fasse en douceur pour le bien-être de l’enfant… Et des parents ! Comment accompagner bébé dans l’apprentissage de la propreté ? Les parents veulent faire au mieux pour leur […]

Apprentissage de la propreté : une étape clé pour bébé (et les parents)

L’apprentissage de la propreté est un moment important pour l’enfant mais aussi pour le parent. Souvent associé au passage à l’école, qu’en est-il vraiment ? A quel âge bébé acquiert-il la propreté jour / nuit et comment savoir s’il est prêt ? A quel âge un enfant peut-il enlever les couches ? Quand commencer l’apprentissage […]

Pâte à modeler maison : recette et astuces

Grand classique, la pâte à modeler est une jolie idée d’activité à proposer à bébé que ce soit à la maison ou en crèche : succès garanti ! Découvrez une recette maison pour une pâte à modeler naturelle et comestible, ainsi que plein d’astuces.

Toutes les actualités