08 / 06 / 2121

Comment rendre ses collaborateurs acteurs de leur bien-être au travail ?

« Les salariés heureux sont 13% plus productif que ceux qui ne sont pas heureux » (Étude Oxford Business School et British Telecoms).

Souvent désigné par l’acronyme « QVT » (qualité de vie au travail), le bonheur au travail prend une place de plus en plus importante au sein des entreprises, bien conscientes de la nécessité de conjuguer épanouissement des collaborateurs et amélioration des conditions de travail.

Si l’organisation est directement liée au bien-être de ses salariés, l’individu peut également agir à son niveau pour favoriser son propre bien-être et épanouissement au quotidien.

Les différents niveaux de bien-être au travail

  • Le bien-être physique

Une des premières composantes du bien-être au travail est le bien-être physique. Quel que soit le poste, les missions et les objectifs du salarié, l’entreprise doit s’assurer du confort de l’espace de travail de ses collaborateurs. Selon les métiers, cela passe par l’environnement (surface de travail, chaise confortable, volume sonore compatible avec l’activité…) ainsi que les équipements et fournitures mises à disposition (vêtements adaptés, matériel, salle de repos, …).

  • Le bien-être psychologique

Le bien-être psychologique découle directement du travail en lui-même. Un des prérequis concerne l’entreprise qui doit donner au collaborateur les moyens d’atteindre ses objectifs.
Bien accompagné, le collaborateur atteindra plus facilement ses objectifs et se sentira soutenu ce qui développe son sentiment d’épanouissement au travail. Tel un cercle vertueux, le salarié se sent ainsi compétent et reconnu dans son travail, ce qui contribue à son engagement quotidien.
S’assurer du bien-être de son équipe permet de limiter les risques de burnout et de réduire le stress et la fatigue émotionnelle. Il existe aujourd’hui des supports qui permettent d’accompagner les salariés dans l’amélioration de leur santé mentale au travail. Chez Happy Company, nous accompagnons nos collaborateurs dans le développement de leur propre bien-être au travail grâce à l’application Moodwork. Nos collaborateurs analysent leur niveau de bien-être, agissent dessus grâce à des ressources sur mesure et sont accompagnés par des psychologues s’ils en ressentent le besoin.

  • Le bien-être social

Les relations dans l’entreprise sont également un point inhérent au bien-être des équipes. Il s’agit du lien créé entre les équipes ou les différents services, des relations hiérarchiques entre le manager et les équipes et de l’ambiance générale qui règne au sein de l’organisation. Le manager joue un rôle essentiel auprès de ses équipes. Grâce à ses qualités d’écoute, de communication et d’organisation, le manager est un acteur déterminant de la motivation, de l’engagement et du bien-être des collaborateurs.

  • Le bien-être organisationnel

Le bien-être organisationnel est étroitement lié au secteur d’activité de l’entreprise, à sa taille, aux postes des collaborateurs et aux moyens humains et financiers de la société. Il s’agit du mode de fonctionnement de l’entreprise, à différents niveaux : flexibilité horaire, télétravail, gestion des réunions, organisation d’un service, communication interne, …

L’accompagnement à la parentalité

La recherche d’un mode de garde reste un parcours du combattant pour près de 80% des mamans qui estiment cette démarche compliquée (57%), voire très compliquée (22%). (grande enquête les modes de gardes réalisée par la Boîte Rose en 2018).

L’accompagnement à la parentalité est un critère majeur pour faciliter la vie des salariés-parents. On note en effet que pour 92% des salariés, la conciliation entre vie professionnelle, personnelle est familiale est un enjeu crucial (Baromètre de l’Observatoire de l’équilibre des temps et de la parentalité en entreprise OPE).

Favoriser la parentalité est devenu un enjeu de performance et d’attractivité pour les entreprises. C’est un aspect essentiel qui contribue à l’amélioration de la qualité de vie au travail.

Pour soutenir la parentalité en entreprise et ainsi aider ses salariés à mieux concilier vie professionnelle et vie privée, la société peut avoir recours au Contrats Entreprise. Un Contrat Entreprise est un contrat établi entre l’entreprise et une ou plusieurs crèches privées, dans lesquelles l’entreprise réservent des places pour leurs salariés-parents. Le contrat Entreprise permet aux parents salariés de bénéficier de tarifs privilégiés.

Ce type de contrat permet d’assurer le bien-être et la sérénité des collaborateurs en leur apportant une solution d’accueil garantie jusqu’à l’entrée en maternelle. Cela permet également de réduire la charge mentale et le stress des salariés, pour plus d’engagement et de performance. Un véritable cercle vertueux.

Le collaborateur acteur de son propre bien-être

Le bonheur au travail est donc composé de différents niveaux (physique, psychologique, social et organisationnel). Dans chacun de ces niveaux, il est important de dissocier ce qui dépend de facteur organisationnel et de facteur individuel.

  • Facteur organisationnel : ce qui est directement lié à l’entreprise. Il s’agit des facteurs sur lesquels on ne peut pas agir.
  • Facteur individuel : facteurs sur lesquels on peut agir.

On a souvent tendance à croire (et à tort), que seule l’entreprise est responsable du bien-être de ses collaborateurs. Au-delà des actions concrètes mise en place par l’organisation pour favoriser le bien-être au travail, l’individu peut également agir pour impacter positivement son quotidien :

  • Stress : le mal-être des temps modernes qui impacte un grand nombre de salariés. Instaurer une juste distance le travail et soi permet de prendre du recul et de dédramatiser. Gérer et lutter contre le stress, c’est aussi prendre conscience du décalage entre nos représentations et la réalité. Il existe des techniques variées pour contrôler et limiter le stress en fonction de sa personnalité et de sa façon de gérer les émotions : exercices de respiration, relaxation, méditation, se concentrer sur ce qui est apaisant, …
  • Sur investissement : l’une des principales causes du burnout. En prenant de la hauteur, le collaborateur peut repenser son organisation quotidienne en identifiant les tâches qui nuisent à son bien-être et celle qui contribuent à son épanouissement. Une fois ce diagnostic établi, il est important de rééquilibrer la balance en privilégiant à certains moments de la journée les tâches qui favorisent son bien-être.
  • Communication : il arrive que les collaborateurs ressentent un sentiment d’exclusion au sein même de leur entreprise ou de leur service. Il est important de ne pas laisser une situation de mal-être s’installer et d’engager la communication pour retrouver l’équilibre perdu et se rassurer. Oser s’exprimer et le faire de la bonne manière est un gage de bien-être au travail.
  • Organisation : nous ne sommes pas des machines. Nous passons la majorité de notre temps au travail avec nos collègues. Il s’avère donc nécessaire de trouver un rythme et une organisation de travail qui contribuent à son propre bonheur et épanouissement. Certes, l’entreprise peut accompagner le collaborateur (télétravail, flexibilité horaire, … ) mais il est important que le collaborateur se consacre des petits moments qui le ressource dans la journée : temps de pause, balade avec ses collègues, se former sur un sujet pour monter en compétences, ….

Le rôle du manager

Le manager joue un rôle clé dans l’accompagnement du collaborateur pour le rendre acteur de sa qualité de vie au travail. Tel un pilier, il occupe une place particulière et au-delà d’initier une démarche QVT au sein de l’organisation, il doit également fédérer son équipe et guider ses collaborateurs dans toutes les étapes de cette démarche.

Comme son nom d’indique, l’objectif d’une démarche QVT est de « concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale de l’entreprise ».

Pour atteindre cet objectif en fonction de la stratégie, des valeurs, et des missions de l’organisation, le manager peut actionner différents leviers pour impliquer ses collaborateurs et les rendre acteur de leur bien-être :

Impliquer les collaborateurs dans la mise en place de l’organisation :

  • Organisation du travail : animation d’ateliers, initier une réunion, accompagner une nouvelle recrue, … ;
  • Gestion du temps de travail : télétravail, flexibilité horaire, temps de pause, … ;
  • Agencement : disposition des bureaux, besoin en matériel/équipement, … :
  • Initiatives organisationnelles : déjeuner d’équipe, présentation d’un projet, … ;
  • Organisation du travail : apprendre aux collaborateurs à mieux s’organiser, … ;

Quel que soit votre secteur d’activité et la raison d’être de votre entreprise, impliquer vos collaborateurs sur des sujets organisationnels permet de leur donner de l’autonomie, de la confiance et donc d’accroître leur sentiment d’appartenance.

Impliquer les collaborateurs en instaurant un management bienveillant et participatif :

  • Impliquer les collaborateurs dans le process de décision et les rendre acteur de prises d’initiatives.
  • Définir des objectifs atteignables et donner au collaborateur les moyens de les atteindre.
  • Complimenter et reconnaître le travail des collaborateurs favorisera la prise d’initiatives et contribuera à leur épanouissement quotidien.
  • Apprendre à gérer ses émotions en entreprises grâce à des ressources et outils adaptés, qui permettent au collaborateur de contrôler ses émotions et donc mieux appréhender certaines situations imprévues et/ou stressantes.

Chaque acteur de l’entreprise à un rôle à jouer pour améliorer la qualité de vie au sein de son organisation. Le manager est là pour initier, accompagner et/ou guider ses collaborateurs dans la démarche QVT pour développer leur bien-être et leur performance. Le collaborateur est également moteur de son bonheur au quotidien. Il peut à son niveau, agir sur son propre bien-être et mettre en place des actions pour accroître son épanouissement tout en étant accompagné dans sa démarche.


Partagez cet article !

    
    

Les dernières actus de la petite enfance sont ici !

Nous suivons les actualités et restons informés en permanence sur le sujet, parce que cela nous passionne.
Voici les dernières lois, actus, informations à connaître, sélectionnées par nos soins.

Burnout parental : conférence inédite du Pr Moïra Mikolajczak

Le burnout parental impacte le bien-être du parent, de son couple, de son enfant et de sa famille. Happy Company propose donc à tou.te.s les personnes intéressées par ce sujet, parents ou non, mais aussi professionnel.le.s, d’assister à une conférence en ligne inédite le 9 septembre 2021. Inscrivez-vous à cet événement exclusif sur le burnout […]

5 conseils pour tirer profit de l’été au travail

Rester motivé l’été au bureau peut sembler difficile. Il fait chaud, les bureaux sont vides, vos réseaux sociaux sont envahis de photos à la plage … Stop à la déprime ! Passer l’été au travail peut offrir de réelles opportunités pour assurer une rentrée en toute sérénité ! Voici 5 conseils pour tirer profit de l’été au […]

Adaptation en crèche : une étape clé pour bébé

La période d’adaptation en crèche est un moment clé dans la vie de bébé, mais également du parent et des professionnel.le.s de la petite enfance. De quoi s’agit-il ? Comment se passe l’adaptation en crèche et comment réussir cette phase de transition ? Qu’est-ce que l’adaptation en crèche ? L’adaptation en crèche est une étape […]

Toutes les actualités