08 / 07 / 2121

Diversification alimentaire de bébé : les réponses à toutes vos questions

La diversification alimentaire est une étape importante dans la vie de bébé. Quand commencer à varier ses repas ? Comment développer le goût de bébé ? Comment limiter les allergies ? Le Dr Christine Zalejski, experte en nutrition infantile, répond à vos questions sur la diversification alimentaire de bébé.

Quand commencer la diversification alimentaire ? A 4 mois, à 6 mois ?

Les recommandations changent beaucoup depuis ces dernières années, grâce aux avancées scientifiques et différents retours sur le sujet. A l’heure actuelle, on parle de fenêtre, et non d’un âge fixe, pour débuter la diversification alimentaire de bébé. On commence idéalement entre les 4 et 6 mois de bébé en s’adaptant à lui et à ses aptitudes. Il est important, selon moi, de garder en tête que les débuts de la diversification ne sont pas là pour nourrir bébé mais pour l’éveiller au goût et aux textures et participer au développement de son système immunitaire, digestif ou encore du microbiote.

Y a-t-il des aliments à éviter (allergisants ou autre) ? Avez-vous des recommandations quant à l’introduction des aliments dans l’alimentation de bébé ? Comment limiter les risques d’allergies alimentaires et les prendre en compte (en tant que parents ou professionnel.le.s de la petite enfance) ?

Il y a encore quelques années, il était préconisé d’introduire les aliments à risque d’allergie après un an, ou même parfois après 3 ans. Progressivement, les spécialistes en allergologie reviennent sur cela en introduisant les allergènes alimentaires courants de la même façon que l’introduction des autres aliments dans le cadre de la diversification alimentaire classique. En France, chez le bébé, les principaux aliments allergènes sont l’œuf, les protéines de lait de vache, les poissons et crustacés, les fruits à coques et arachides et les drupacés (Note de la rédaction : les drupacés sont des fruits charnu à noyau, tels que la pêche, l’abricot, l’amande, l’olive ou encore la noix de coco) parfois. Il est donc important que les parents proposent tous ces aliments, un par un, autour des 6-7 mois du bébé et au moins 3 fois pour être certain(e)s que bébé n’est pas allergique.

Très souvent les professionnel.le.s de la petite enfance attendent que les parents aient introduit les aliments allergènes avant de les proposer au bébé accompagné. Il est possible, en accord avec les parents, que le/la professionnel.le introduise les allergènes de son côté, pour notamment permettre un éveil au goût plus complet de bébé. Cela est à discuter lors d’échanges avec les parents.

Quand introduire le solide ? A quel moment de la diversification alimentaire proposer des morceaux ?

L’introduction des morceaux est toujours un moment assez important pour le bébé. Il est également, parfois (souvent) stressant pour les parents et les professionnel.le.s. Il est possible de débuter la diversification alimentaire avec l’approche de la diversification menée par l’enfant ou DME . Celle-ci permet d’introduire des aliments solides, le moins transformés possibles et en toute autonomie chez le bébé. Sans aller jusqu’à cette approche, il est essentiel que les parents comprennent que l’introduction des textures plus ou moins épaisses, le plus tôt possible, permet à bébé de mieux les appréhender. Il est classique de proposer des textures autour des 9 mois de bébé. Mais si bébé aime les textures, même avant les 9 mois, il est bien d’en proposer.

Petits pots déjà tout-prêts ou fait-maison : quelle est la meilleure solution pour l’alimentation de bébé ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise solution. Le mieux est la solution qui convient le mieux aux familles et aux professionnel.le.s. Les petits pots maison permettent de personnaliser les préparations et proposer une variété importante de saveurs et textures. Il faut par contre bien choisir ses produits, bien les conserver et les cuisiner dans de bonnes conditions. Il faut aussi avoir du temps pour la préparation ou bien s’organiser au quotidien. A côté, les plats industriels sont prêts et adaptés à l’âge de bébé. Selon les marques, les qualités organoleptiques (Ndlr : qui affecte les organes des sens) sont différentes. Par contre, tous les plats ont une règlementation et des chartes de contrôle très spécifiques pour être le plus sécuritaire possible pour bébé. Les deux sont donc possibles en choisissant bien ses produits.

Comment faire des menus équilibrés pour bébé ?

En atelier ou en formation, je dis toujours que la création de menu est la base de l’organisation en cuisine. On pense que c’est un exercice facile. Mais il faut prendre en compte de nombreux paramètres pour l’équilibrer au mieux sur tous les plans. En effet, il est essentiel de prendre en compte :

  • les aliments que vous trouvez sur les marchés au moment T pour qu’ils aient le plus de goût,
  • l’équilibre alimentaire de bébé selon son âge
  • mais aussi son éveil au goût et aux textures à court et moyen terme
  • et de garder en tête que l’équilibre ne se fait pas uniquement sur la journée mais aussi sur la semaine.

Dans mon livre Menus et petits plats pour bébé aux éditions Larousse, je donne des idées de menus hebdomadaires pour bébé, pour vous aider à les équilibrer au mieux.

Avez-vous des conseils ou recommandations pour faciliter le quotidien des parents par rapport à l’alimentation de leur tout-petit ?

Après avoir accompagné des milliers de parents et professionnel.le.s depuis 2010, je me rends compte que ceux qui réussissent le mieux la diversification alimentaire de bébé – j’entends par réussir, ceux pour lesquels les enfants plus grands mangent de tout le plus possible et aiment se mettre à table – sont les parents ou professionnel.le.s qui ont réussi à bien doser les choses. En effet, ils se sont formés pour bien apprendre à bien nourrir bébé. Ainsi, ils sont plus sereins et savent quoi proposer à bébé et comment. Ils mettent aussi mis en place consciemment, ou inconsciemment, de nombreux points clés de l’éveil alimentaire, essentiels pour une bonne alimentation présente et future. Dans tous les cas, l’encadrement et la présence des parents, ou des professionnel.le.s de la petite enfance, aux côtés de bébé lors de la diversification alimentaire sont essentiels.

Présentation du Dr Christine Zalejski, experte en alimentation infantile

Christine Zalejski a troqué sa blouse de Docteure pour fonder Cubes et Petits Pois . Elle se dédie de manière exclusive à l’alimentation infantile et aux repas des bébés. Auteure et conférencière, elle est experte en nutrition infantile et propose des consultations et formations sur ces sujets. Merci à elle pour ces éclairages pertinents sur la diversification alimentaire de bébé, thème qui intéresse parents et professionnel.le.s de la petite enfance.


Partagez cet article !

    
    

Les dernières actus de la petite enfance sont ici !

Nous suivons les actualités et restons informés en permanence sur le sujet, parce que cela nous passionne.
Voici les dernières lois, actus, informations à connaître, sélectionnées par nos soins.

Burnout parental : conférence inédite du Pr Moïra Mikolajczak

Le burnout parental impacte le bien-être du parent, de son couple, de son enfant et de sa famille. Happy Company propose donc à tou.te.s les personnes intéressées par ce sujet, parents ou non, mais aussi professionnel.le.s, d’assister à une conférence en ligne inédite le 9 septembre 2021. Inscrivez-vous à cet événement exclusif sur le burnout […]

Adaptation en crèche : une étape clé pour bébé

La période d’adaptation en crèche est un moment clé dans la vie de bébé, mais également du parent et des professionnel.le.s de la petite enfance. De quoi s’agit-il ? Comment se passe l’adaptation en crèche et comment réussir cette phase de transition ? Qu’est-ce que l’adaptation en crèche ? L’adaptation en crèche est une étape […]

Alimentation de bébé : quel lait choisir ?

Les premiers mois, bébé boit du lait. Mais, quand il n’est pas allaité, quel lait choisir pour le nourrisson ? Et pourquoi bébé régurgite parfois ? Et peut-il boire de l’eau ? Des questions que peuvent se poser parents et professionnel.le.s et auxquelles le Dr Christine Zalejski répond en tant qu’experte en alimentation infantile. Si […]

Toutes les actualités