10 / 01 / 2222

Qu’est ce que la culpabilité maternelle ?

Lorsque l’on devient parent, la vie prend un nouveau tournant. Être parent c’est faire des choix et prendre des responsabilités plus seulement pour soi mais également pour son enfant, sur des sujets qu’on ne maitrise pas forcément. Alors on se documente, à la recherche de conseils et d’informations sur les différents sujets qui concernent son bébé. Entre la multitude d’articles de blog, les avis de nos proches, les différents avis des médecins et nos propres ressentis, il est parfois difficile de savoir ce qui est le mieux pour notre enfant. Nous devons donc faire des choix, et lorsque le résultat n’est pas à la hauteur de nos espérances, il nous arrive de culpabiliser.

Qu'est-ce que la culpabilité ?

La culpabilité est un sentiment de faute, ressenti par la personne qui a agi d’une manière, suite à une erreur ou une prise de décision. L’individu se sent coupable de son comportement. Il remet en cause ses choix ce qui déclenche d’autres interrogations parallèles. Voici quelques exemples de culpabilité maternelle : « Si j’avais allaité, mon enfant serait peut-être moins malade » ou « Si je n’avais pas élevé la voix, il ne pleurerait peut-être pas », ou encore « quel genre de parent es-tu ? Tu aurais pu mieux réagir ». Cette culpabilité peut être difficile à vivre, et peu, suite à une accumulation d’éléments, mener à un burnout parental.

A quoi sert la culpabilité ?

Si elle est parfois mal vécue, la culpabilité peut s’avérer utile !  Elle permet de remettre en question nos choix et de prendre de la hauteur sur une situation donnée. Dans certains cas, on se rend compte que notre réaction n’était pas adaptée à une situation. Par exemple, cela peut être le cas lorsque vous élevez trop fort la voix contre votre enfant qui est surexcité alors que vous avez passé une mauvaise journée, ou que votre charge mentale est trop élevée. L’important est de reconnaitre son tort et d’admettre à son enfant que maman ou papa n’a pas eu la bonne réaction. Le dire à l’enfant lui permettra de se rendre compte que même en étant adulte, on peut commettre des erreurs. Cela le rassurera et lui permettra de se rendre compte qu’il n’est pas le seul à en faire et qu’il n’y a rien de grave à cela.

A l’inverse, cette prise de recul permet également de se rendre compte que nous avons fait les bons choix, même si cela n’a pas été de gaité de cœur. Certaines décisions ne sont pas faciles à prendre, mais sont nécessaires. Elles entraînent de la culpabilité, mais font également partie du rôle complexe de parent.

Il n’existe pas de mode d’emploi ou de recettes magiques. Rassurez-vous, il n’existe pas non plus de maman parfaite. On fait toutes des erreurs, et c’est grâce à elles que l’on devient meilleure. Alors, stop à la culpabilité !  

6 conseils pour déculpabiliser :

1- Ne vous comparez pas aux autres mamans !

Chaque maman est différente, chacune à ses propres valeurs et chaque enfant est différent. Alors cessez de vous comparer aux autres mamans (même si cela est souvent un réflexe). En vous comparant, vous n’allez pas écouter votre instinct maternel ce qui risque d’amplifier le sentiment de culpabilité : faites-vous confiance. Vous êtes celle qui connait le mieux votre enfant et ce qui est bon pour lui.

2- Apprenez de vos erreurs

En tant que maman, lorsqu’on se trompe, on a tendance à culpabiliser et notre réaction peut être disproportionnée. Il faut apprendre à dédramatiser et se souvenir que l’erreur est humaine. Essayez de retenir le positif et d’apprendre de la situation. Cela vous aidera à être débrouillarde à tout épreuve et à toujours trouver des solutions. Le cerveau emmagasine les informations : à l’avenir, lorsque vous vous retrouverez dans une situation similaire, vous aurez toutes les cartes en main pour savoir comment réagir et/ou quelle décision prendre.

3- Identifiez les valeurs qui vous sont chères pour éduquer vos enfants, et garder les !

Dans un monde idéal, on souhaiterait toutes être une maman parfaite (ou un papa parfait) et que nos enfants soient bien éduqués, avec des valeurs qu’ils garderont toute sa vie. Mais ce n’est pas la peine de vous mettre une pression démesurée (et inutile) sur toutes les valeurs que vous estimez importante d’inculquer à votre enfant. Concentrez-vous tout d’abord sur ce qui compte le plus pour vous et votre conjoint.e. Rassurez-vous, si ce sont des valeurs qui vous tiennent à cœur, elles se transmettent naturellement à travers votre éducation.

4- Déchargez-vous mentalement

Utilisez un petit carnet ou une application sur votre smartphone pour décharger sur le papier tout ce qui vous encombre. Cela vous permettra de vous décharger mentalement et ainsi, de ne pas culpabiliser car vous avez oublié quelque chose. Inconsciemment, vous aurez l’esprit plus libre et vous serez plus à même de vous concentrer totalement sur certains sujets importants en temps voulu.

5- Accordez-vous du temps

Faites des pauses, prenez du temps pour vous, soufflez ! Trois mots d’ordre pour décompresser et libérer cette pression constante qui nous mène vers la culpabilité. Alors, prenez du temps pour vous et faites-vous plaisir. Ces moments vous apporteront beaucoup de bonheur et vous libéreront des pensées anxiogènes et négatives. Autrement dit, cela vous évitera de ruminer, pour votre plus grand bonheur.

6- Soyez reconnaissante envers vous-même et votre conjoint.e.

Qui de mieux que soi-même pour se complimenter et prendre conscience de tout ce qu’on a réalisé dans la journée ? Vous l’aurez compris, personne n’est mieux placé que vous. Alors prenez 3 minutes chaque jour pour vous regarder dans le miroir en répétant des affirmations positives. Vous pouvez également avant de vous coucher, écrire dans un carnet les 5 actions ou pensées positives qui ont marqué votre journée.  Cela boostera votre confiance et atténuera petit à petit votre culpabilité.


Partagez cet article !

    
    

Les dernières actus de la petite enfance sont ici !

Nous suivons les actualités et restons informés en permanence sur le sujet, parce que cela nous passionne.
Voici les dernières lois, actus, informations à connaître, sélectionnées par nos soins.

Qu’est ce que la culpabilité maternelle ?

Lorsque l’on devient parent, la vie prend un nouveau tournant. Être parent c’est faire des choix et prendre des responsabilités plus seulement pour soi mais également pour son enfant, sur des sujets qu’on ne maitrise pas forcément. Alors on se documente, à la recherche de conseils et d’informations sur les différents sujets qui concernent son […]

Donner le bain à bébé, un moment privilégié

Donner le bain à bébé est un moment de douceur privilégié entre les parents et leur enfant. Mais ce moment de détente pour bébé peut être source de stress pour les parents, notamment les premières semaines. Quand faut-il donner le bain à bébé ? A quelle fréquence ? Comment tenir bébé pour qu’il se sente […]

Comment fabriquer de la neige artificielle ?

La neige, les films de Noël, un bon chocolat chaud, … Le mois de décembre est un mois qui regorge de magie et de féérie aux yeux des enfants. Mais qu’est-ce que Noël sans jouer dans la neige ? La neige émerveille les enfants. C’est pourquoi nous vous proposons de fabriquer vous-même de la neige artificielle […]

Toutes les actualités