Comment est organisé le développement motricité en crèche ?

Se tourner, s’asseoir, ramper, marcher… Entre 0 et 3 ans, le développement moteur de votre petit ange est extraordinairement riche. Pour accompagner au mieux les enfants accueillis en crèche, les professionnels de la petite enfance mettent en place différents dispositifs et ateliers pour favoriser l’éveil de la motricité.

Généralement, les structures collectives répartissent les petits en section : les petits de 4 à 15 mois, les moyens de 15 mois à 2 ans et les grands de 2 à 3 ans. Les stades d’évolution étant logiquement différents, les activités proposées le seront également. En micro-crèche, le nombre d’enfants étant plus réduit, vos trésors sont regroupés indépendamment de leur âge et les ateliers s’adaptent à chacun d’eux individuellement.

Chez les bébés, ce sont les mouvements libres qui sont privilégiés. Les plus petits ayant besoin d’être avant tout sécurisés affectivement et physiquement, l’environnement dans lequel ils évoluent se veut rassurant. L’exploration se fait principalement au sol, sur des tapis. Votre petit trésor interagit avec des textures et des objets divers qui l’aident à développer ses sens. L’espace de jeu se doit également de permettre la découverte du corps. Votre enfant doit pouvoir s’accrocher et se hisser pour se mettre debout, en vue d’un apprentissage de la marche.

Chez les « moyens », on mise plutôt sur les activités dites de « grande motricité », c’est-à-dire celles qui permettent à l’enfant d’appréhender les grandes fonctionnalités de la motricité : marcher, courir, sauter, glisser… C’est souvent dans cette section que l’on voit apparaître les premiers tricycles, porteurs et autres draisiennes. Les encadrants installent ponctuellement des parcours d’activités grâce auxquels les petits passent dans des tunnels, s’amusent dans des piscines à balles ou expérimentent certains exercices d’équilibre. Parallèlement, des ateliers visant à développer la motricité fine sont également proposées : jeux de construction et d’encastrement, remplissage de contenants, enfilage de perles…

Chez les grands, la motricité s’affine. La marche est désormais bien acquise, il est maintenant l’heure de développer des compétences plus ciblées ! C’est le moment généralement choisi par l’équipe pédagogique pour sortir les crayons de couleur et les pots de peinture. Les ateliers à vocation artistique se multiplient, en vue, notamment, de préparer la future entrée à la maternelle. Le développement de l’autonomie est encouragé. Votre bout de choux s’habille et se déshabille seul !


Partagez cet article !