Dans quelle mesure l’administration des médicaments est possible en crèche ?

Tant qu’il n’est pas contagieux et que son aptitude à la vie en collectivité n’est pas remise en cause par sa maladie, votre petit chéri peut tout à fait être accepté en établissement d’accueil. S’il a des médicaments à prendre plusieurs fois par jour, son traitement sera bien entendu poursuivi à la crèche. Pour cela, vous devez fournir l’ordonnance du médecin, stipulant les doses, le poids de l’enfant, la durée du traitement, ainsi que lesdits médicaments.

Les boîtes et les bouteilles devront être étiquetées au nom de votre petit bout et stipuler la date d’ouverture. La direction ou le médecin de l’établissement sont responsables de la conservation des produits. Ce sont également eux qui vérifient la concordance entre ordonnance et médicaments, la date de la prescription et les dates de péremption des produits que vous leur avez fournis.

En micro-crèche, le référent technique et les auxiliaires de puériculture sont habilités à administrer les médicaments aux petits. En crèche multi-accueil, seules les infirmières et les puéricultrices en ont le droit. Les auxiliaires de puériculture peuvent néanmoins aider l’enfant à prendre son traitement, sous la surveillance de l’infirmière ou de la puéricultrice. Si le médicament à donner ne présente aucune difficulté particulière, son administration est alors considérée comme un acte de vie courante, réalisable par tout un chacun, à condition que vous en ayez donné l’autorisation par écrit.

S’il s’agit d’un traitement au long cours, les modalités d’administration et le suivi de ce dernier sont discutées lors de l’inscription de votre petit trésor entre la famille, le médecin de l’établissement, le médecin traitant, l’équipe et le directeur de la structure, ainsi que le médecin de la protection maternelle infantile (PMI). Un Projet d’Accueil Individualisé (PAI) est alors mis en place pour encadrer au mieux votre bout de chou et assurer son bien-être au sein de l’établissement.


Partagez cet article !