Quelles sont les aides dédiées à la garde d’enfants ?

Faire garder votre bout de choux représente un coût non négligeable. Il existe toutefois des aides financières conçues pour aider les familles. Si vous souhaitez faire garder votre petit monstre en micro-crèche, la CAF ou la MSA peut vous verser la CMG. Ce Complément de libre choix du Mode de Garde (CMG) s’inscrit dans la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE). Pour obtenir cette aide, il est nécessaire de faire appel à une micro-crèche dont la tarification ne dépasse pas 10 € par heure. La CMG prend alors en charge jusqu’à 85 % des frais facturés par la micro-crèche.

Les autres critères d’attribution de la CMG concernent l’âge de l’enfant gardé qui ne doit pas dépasser les 6 ans ainsi que le nombre d’heures de garde qui doit être d’au moins 16 heures par mois. Les conditions d’attribution dépendent également de la composition de la famille. En effet, pour obtenir cette aide, un couple doit se trouver dans l’une des situations suivantes :

  • Au moins un des deux membres du couple travaille.
  • Les deux membres du couple sont étudiants.
  • Au moins l’un des deux perçoit l’AAH (allocation aux adultes handicapés).
  • Le couple perçoit le RSA (revenu de solidarité active) et est en recherche d’emploi.
  • Le couple perçoit l’allocation temporaire d’attente (Ata) et est inscrit comme demandeur d’emploi.
  • Le couple perçoit l’allocation de solidarité spécifique (ASS) et est inscrit comme demandeur d’emploi.

Le parent vivant seul avec son petit bout peut également prétendre à la CMG s’il travaille, qu’il est étudiant ou qu’il perçoit l’AAH, le RSA, l’Ata ou l’ASS. Le montant du Complément de libre choix du Mode de Garde dépend à la fois de la composition familiale, du nombre d’enfants à charge et des revenus annuels. La demande se fait auprès de la CAF ou de la MSA. D’autres aides financières sont également proposées pour faciliter la garde des enfants. C’est par exemple le cas de l’Agepi de Pôle Emploi, des aides spécifiques à chaque région ou encore des aides proposées par certains employeurs. La prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) est également destinée à l’un ou aux deux parents qui se voient dans l’obligation de réduire ou de cesser leur activité professionnelle pour s’occuper de leur petit trésor.


Partagez cet article !